L’option de la jeunesse 

Pour affronter le PRVB, SAPINART avait fait le choix de reconduire le six qui avait arraché un point à Nice avec POTHRON et MADSEN aux postes d’attaquants-réceptionneurs. La surprise du chef est venue de la présence sur le terrain de D’HOLLANDER à la passe, pour suppléer BUTLER qui n’était pas qualifié pour ce match prévu en décembre, soit avant son recrutement. Avec CAGLIARI à la pointe, le coach toulousain lançait donc dans la bataille quatre joueurs d’une moyenne d’âge de 21 ans ! Un choix couronné d’un succès à trois points, même si le dénouement est resté incertain jusqu’à la balle de match convertie par POTHRON.

Un premier set à portée de main

Pourtant, à la fin du 1er set remporté sur le fil 27/25 par le PRVB, les spectateurs se demandaient si les SPACER’S n’allaient pas retomber dans leur travers, cette incapacité à conclure un set après l’avoir mené pourtant aux temps intermédiaires (8/5, 16/14, 21/20). A ce moment-là, notre jeune pilote alimente avec justesse le canonnier et les mitrailleurs aux ailes qui réalisent à eux trois 16 des 19 points directs dans ce set. Mais les franciliens sont à l’affût, ne s’affolent pas et s’imposent au filet dans le money-time alors que les toulousains commettent deux fautes directes. Sur une attaque de l’expérimenté ROUZIER, le PRVB passe devant à 25/26 et le central russe NALOBIN conclut le set à l’avantage de son équipe sur un contre autoritaire. Les SPACER’S allaient-ils revivre le cauchemar de tous ces sets perdus in extremis ?

Et trois sets à sens unique

Déçus mais pas abattus, les hommes de SAPINART font preuve de sang-froid avec une bonne maîtrise du rapport risque/fautes et de détermination dans les sets suivants pour mettre la main sur le match.

D’HOLLANDER commence à distiller le jeu au centre.  Le jeu se rééquilibre et perturbe la défense des joueurs de LOGEAIS qui réalisent des exploits dans ce secteur pour ne pas se laisser distancer. Bien amenés par SUIHKONEN (16 points) et ROUZIER, meilleur marqueur du match avec 30 points, ils ne lâchent rien.

Mais, cette fois, les SPACER’S ne cèdent pas à leurs démons en fin de set. CAGLIARI, relève le défi lancé par l’ancien pointu international et pèse sur le 3e set en réalisant 10 des 18 points directs de son équipe. De son côté, KABA se fait remarquer au block et conclut le 3e set sur une attaque. Pour redonner de la puissance au poste 4 et au service, SAPINART fait rentrer PANOU en remplacement de MADSEN à 1/5 en faveur du PRVB dans le 4e set. Changement opportun puisque PANOU réalise cinq points à l’attaque et déstabilise la réception adverse sous la puissance de ses services. Les SPACER’S disposent de trois balles de match pour conclure, mais sur une nouvelle attaque de ROUZIER le PRVB les talonnent à 24/23 ! Enfin, POTHRON scelle le sort du match sur une attaque petite diagonale en deux temps à partir du poste 2. A 19 ans, tout un symbole !

Après cette victoire, les SPACER’S reviennent sur leurs concurrents aux play-offs, mais il faudra attendre les résultats des matchs ajournés en raison du Covid pour se faire une idée plus précise.

Avec vous, décrochons les étoiles !

Prochain match :
SPACER’S / TOURS à TOULOUSE
Samedi 22 janvier à 19h

A suivre sur Vià Occitanie et LNVTV