Après trois sets durant lesquels ils ont livré une opposition remarquable aux joueurs de CHAUMONT, les SPACER’S se sont inclinés sans parvenir à ramener un point de ce déplacement. Un point qui leur manque cruellement pour se maintenir à une 11ème place qui leur aurait permis de débuter les play-downs avec neuf points au compteur. Il leur faudra donc se contenter de six points d’avance sur le dernier de la phase régulière du championnat, l’AS Cannes.

Les hommes de SAPINART peuvent se mordre les doigts de ne pas avoir converti les deux balles de set, à 23/24 puis à 24/25, dont ils ont disposé au 1er set. Durant ce set,  malgré une plus grande efficacité au filet de CHAUMONT (3 blocks contre 0, 18 points à l’attaque contre 13), Captain JORNA et ses coéquipiers ont développé avec sang-froid un jeu bien posé. Les deux équipes sont restées au coude-à-coude durant tout le set, l’écart ne dépassant jamais un point … jusqu’à la fin …

Conséquence du serrage de boulons de PRANDI à la pause, au 2ème set les chaumontais commettent moins de fautes directes (4 contre 8 pour les toulousains). En même temps, sous la baguette de CORRE, ils conservent leur rythme de croisière à l’attaque (67% de réussite contre 52%) et creusent l’écart dès le début du set (8/5), où GUEYE et HERRERA se font remarquer. Malgré un beau retour à 21/19, grâce à une série de points qui voit CAGLIARI, SENE et PANOU s’illustrer à l’attaque, au block et au service, les SPACER’S ne parviennent pas combler le retard.

Le début du 3ème set est marqué par des séries de fautes directes des deux côtés : 9 au premier temps intermédiaire (6/8 en faveur de TOULOUSE) ! Les chaumontais font preuve de générosité : 6 fautes contre 3 ! Pas vraiment satisfait, PRANDI prend les choses en main : ROATTA, GUTIERREZ, DA SILVA puis ALONSO remplacent respectivement HERRERA, ACIOBANITEI, CORRE et GUEYE ! Rien n’y fait, les SPACER’S déroulent leur jeu sereinement et comptent quatre points d’avance à l’entrée du money-time qu’ils gèrent pour terminer à 25/18.

Le 4ème set aurait pu ressembler au 3ème si les SPACER’S avaient su profiter des 12 fautes directes de CHAUMONT. Mais leurs pourcentages de réussite à la réception et à l’attaque chutèrent inexplicablement à 38% et 25%, alors qu’ils affichaient jusque-là une moyenne de 54% et 56% respectivement ! Avec seulement quatre points à l’attaque, deux blocks et un ace, c’était mission impossible et les SPACER’S n’ont pas saisi l’occasion.

Avec vous, décrochons les étoiles !

 Prochain match :
SPACER’S / TOURS au Palais des Sports de Toulouse
1/8ème de Coupe de France
Samedi 26 mars à 20 h