Vendredi soir, les 1500 spectateurs présents au PDS n’ont pas regretté le déplacement ! Les joueurs des deux camps ont offert un volley-ball de très bonne facture durant le 1er et le 3e sets tombés dans l’escarcelle des chaumontais au dernier moment, alors que les toulousains faisaient plus que résister.

Les SPACER’S et CHAUMONT se rendent coup pour coup

Dès l’entame du 1er set, après un round d’observation jusqu’à 4/4, les toulousains prennent les rennes du jeu pour creuser un écart de 4 points à 16/12. A TOULOUSE, VELOSO, le passeur, distribue le jeu avec justesse et variété au centre et aux ailes. Les attaquants s’illustrent, PANOU montre déjà qu’il est dans un grand jour. Les SPACER’S arrivent en tête dans le money-time (20/18), bien aidés par les huit erreurs de service des chaumontais. Une attaque et un ace de PANOU, pousse PRANDI, le coach haut-marnais, à prendre son 2e temps-mort (22/20). Ses hommes resserrent le jeu, font moins de fautes directes et leur block-défense fait déjouer les SPACER’S. CHAUMONT recolle au score (23/23) et conclut sur une attaque puissante de HERRERA et un contre de ALONSO.

Un set à sens unique pour CHAUMONT

Probablement déconcertés par ce résultat, les SPACER’S s’engagent sur de mauvaises bases dans le 2e set. A 3/6 pour CHAUMONT, les toulousains en sont déjà à cinq fautes directes, et s’égarent en discussions inutiles avec les arbitres. Si la rentrée de MADSEN ralentit la progression de leurs adversaires du jour (2 aces consécutifs), le reste du set ne relève guère le niveau de jeu des toulousains (9 fautes directes à 14/20 pour CHAUMONT !). Dans ces conditions, les chaumontais déroulent sereinement leur jeu (deux aces, deux attaques et un contre dans le money-time).

PANOU enflamme le kop du PDS !

La pause des dix minutes permet aux SPACER’S de retrouver leurs intentions du 1er set. A 8/5 en leur faveur, aucune erreur directe, deux aces, un contre et quatre attaques gagnantes ! Les toulousains maintiennent l’écart jusqu’à la moitié du set où ils offrent malheureusement quatre points sur fautes directes à leurs adversaires qui passent devant (14/16). SAPINART, le coach toulousain, demande un temps-mort pour remettre ses troupes dans le bon sens. Ça marche ! Les SPACER’S alignent trois blocks et cinq attaques, avec PANOU en fer de lance, pour mener 23/22 dans le money-time. Magnifique fin de match où les chassé croisé se succèdent, où les SPACER’S font un point de plus à l’attaque que CHAUMONT, mais où ils offrent à nouveau quatre points sur fautes directes au vice-champion de France qu’ils ont poussé pourtant dans ses retranchements.

« Evidemment, nous n’étions pas donnés favoris face à une équipe constituée pour disputer le titre de champion de France », déclarait SAPINART à la fin du match, « mais, franchement, pendant deux sets nous faisons jeu égal. Pour les remporter, il aurait fallu faire moins d’erreurs directes et être efficaces au block dès le début du match, pas uniquement dans le troisième set. C’est frustrant ! En même temps, dans ce type de match le groupe acquiert de l’expérience qui sera bien utile par la suite. »

Prochaine rencontre à domicile :

SPACER’S/NANTES : vendredi 19/11 à 20h

A suivre sur Vià Occitanie et LNVTV, à partir de 20h.