Les SPACER’S saisiront-ils l’occasion de revenir dans la course aux play-offs avec la venue de POITIERS au Palais des Sports André Brouat ?

Retour sur le déplacement à NANTES REZÉ

Les SPACER’S sont revenus de NANTES REZÉ avec le point de bonus sur le score de 25/14, 25/23, 21/25, 21/25, 15/12. Un remake du match contre Montpellier : menés 2/0, ils reviennent à 2/2 avant de voir le match leur échapper de peu.

« Beaucoup de mal à rentrer dans le match » déclarait SAPINART en fin de rencontre. D’entrée, les SPACER’S sont mis en difficulté en réception et à l’attaque aux ailes, et quand ils parviennent à s’organiser, le contre de NANTES REZÉ annihile leurs intentions (6 blocks). Une promenade de santé pour BAZIN et ses potes : 8/4, 16/9, 21/12, 25/14. Inquiétude dans les rangs toulousains … Mais, dans le 2e set, les SPACER’S reviennent à 22 puis 23 partout, bien aidés il est vrai par les fautes directes de leurs adversaires, pour s’incliner sur le fil après une série de défenses.

La machine toulousaine est relancée ! Remis en confiance, les hommes de SAPINART abordent le 3e set dans un tout autre état d’esprit. Plus agressifs au service et au filet, où SENE et BUREL s’illustrent au block (4) et à l’attaque (5). Les deux équipes sont au coude à coude jusqu’à l’entrée du money-time où les SPACER’S comptent trois puis quatre points d’avance sur une attaque puissante de SENE au centre. Belle fin de set, les deux équipes ne commettant pas de fautes directes, que les SPACER’S concluent sur attaque de POTHRON, block de SENE et attaque de BUTLER. Dans le 4e set, les SPACER’S comptent six points d’avance à 6/12. Mais le set est haché par les seize fautes directes des deux camps. La fatigue se fait sentir, mais les locaux ne lâchent pas et sont sur les talons des SPACER’S à 21/22. Il reviendra à CAGLIARI de conclure le set sur deux aces et trois services puissants.

Les nantais rezéens n’abdiquent pas ! LOPEZ PASCUAL, l’attaquant-réceptionneur argentin, auteur de cinq points dans ce 5e set et MVP du match, entraîne MORAES et DE SOUZA dans son sillage. Malgré un beau sursaut en fin de set où POTHRON s’illustre à l’attaque, les SPACER’S ne parviennent pas à combler l’écart de six points (12/6) et doivent s’incliner sur le score de 15/12.

POITIERS, un adversaire coriace

POITIERS, monument du volley national, mais dont l’effectif est confronté à de nombreux problèmes de santé, pointe à la dernière place de la LAM avec trois victoires en dix-sept rencontres. Pour autant, les SPACER’S ne doivent pas sous-estimer les hommes de DONAT, le coach poitevin, qui viennent de s’incliner en cinq sets seulement face à Paris. Le pointu NEVES, auteur de 24 points contre Paris et 14 points d’efficacité, et le central CONCEPCION, 13 points contre Paris et 10 en efficacité, sont des combattants redoutables, bien aidés par les attaquants-réceptionneurs NODA, TRUHTCHEV, POGLAJEN, médaillé de bronze aux JO de Tokyo avec l’équipe d’argentine, et l’espoir français PREVERT, au centre.

Pour les affronter, SAPINART ne pourra compter ni sur THIAGO, en rééducation du genou, ni sur PANOU, en délicatesse avant un tendon d’Achille. En revanche, POTHRON, petite entorse de la cheville, et MADSEN, tendon rotulien douloureux, seront de la partie. Depuis la reprise de janvier, les SPACER’S, démontrent qu’ils sont capables de rivaliser avec le haut du tableau, Sète, Tours et Montpellier, et qu’ils sont capables de remonter un handicap de deux sets comme contre Montpellier et Nantes. Il leur reste à confirmer ces bonnes dispositions, maintenant que la course aux play-offs est toujours d’actualité. Ils comptent sur votre soutien !

Avec vous, décrochons les étoiles !

 Prochain match :
CAMBRAI / SPACER’S à Cambra
Vendredi 18 février à 20h

A suivre sur LNVTV