NOUVELLE RENCONTRE 100 % OCCITANE !

Par Spacers-Toulouse
— 11 janvier 2023

Pour clore cette série des trois derbys occitans, les SPACER’S TOULOUSE VOLLEY accueilleront samedi 14 janvier le MONTPELLIER HÉRAULT SPORTING CLUB VOLLEY, pour le compte de la 16ème journée de la LAM. Victoire éclatante à Narbonne, défaite à Sète, la tension ne baisse pas pour les SPACER’S bien décidés à s’imposer dans leur salle !  Une victoire leur permettrait de se rapprocher au classement de leurs adversaires du jour, voire de Sète qui va affronter Nantes, 2ème au classement.

Arrivée de Denis KARYAGIN aux SPACER’S

Pour pallier les absences de SENE, en arrêt jusqu’à la fin de la saison pour cause de blessure à l’épaule, et de MOTA de retour dans son club brésilien d’origine, le choix de Patrick DUFLOS, le coach toulousain, s’est porté sur le jeune international bulgare, Denis KARYAGIN (20 ans, 204 cm), attaquant-réceptionneur prometteur.

« Denis est un joueur qui va nous amener du physique au filet, à l’attaque et au contre. C’est un joueur puissant, doté d’un excellent service, qui peut attaquer sur balles hautes ou rapides, en poste 4 ou en poste 2, et en pipe. A TOULOUSE, il a l’opportunité de montrer tout son potentiel, alors qu’il disposait de peu de temps de jeu au club polonais de ZAKSA où l’effectif d’attaquants-réceptionneurs est pléthorique. Il est très motivé ! Il participera au nouvel élan de ce début de phase retour. » déclare DUFLOS, qui compte bien l’intégrer dès que sa qualification sera acquise.

Présentation de l’effectif montpelliérain par ZAGO, l’entraîneur-adjoint de DUFLOS 

« Le MONTPELLIER HÉRAULT SPORTING CLUB (MHSC) est l’un des plus anciens clubs évoluant au plus haut niveau. Créé en 1941, le MUC (Montpellier Université Club), puis le MCVUC (Montpellier Castelnau Volley Université Club), devenu la saison dernière le MHSC, est une véritable référence avec de nombreuses participations en Coupe d’Europe. C’est d’ailleurs le Champion de France en titre !

Depuis 2016, Olivier LECAT, ancien passeur international (110 sélections), a pris la direction de l’équipe. Grand par son expérience et très attentif, il fait appel à son sens de l’observation afin de toujours tirer le meilleur de ses joueurs.

Pour cette saison, il a décidé d’organiser son six de base autour d’une ossature libero-passeur-pointu que les toulousains connaissent bien puisque les trois titulaires ont évolué chez les SPACER’S : le libero international argentin CLOSTER (33 ans, 180 cm) est considéré comme un des meilleurs à son poste ; le brésilien VELOSO (29 ans, 185 cm), est un passeur créatif au toucher de balle exceptionnel, élu meilleur passeur en 2012 et 2014 de la South American Championship en 2012 et 2014 ; quant au pointu, FAURE (23 ans, 200 cm), qui a fait ses premiers pas à ce poste à TOULOUSE entre 2017 et 2021, il démontre chaque week-end que c’est un candidat très sérieux à la pointe de l’équipe de France

Au centre, trois joueurs pour deux places. Il n’est plus nécessaire de présenter LE GOFF (30 ans, 207 cm), dit le « colosse », médaillé d’or aux JO de Tokyo, 224 sélections en équipe de France, meilleur central lors de la LAM 2022. Impressionnant au filet ! L’international canadien DEMYANENKO (28 ans, 198 cm) faisait déjà partie de l’effectif l’an dernier et est aussi un ancien SPACER’S. Puissant, rapide, efficace  à l’attaque et au service. Le brésilien, MICHELUCCI (29 ans, 200 cm) Champion du Brésil et d’Allemagne, passé par Paris, a lui aussi un physique impressionnant, bloqueur et attaquant. Ce sont des joueurs aux profils différents très complémentaires, qui alternent selon les circonstances.

Aux postes d’attaquants-réceptionneurs, LECAT a rebattu les cartes au mercato ! Il s’est tourné vers l’expérimenté attaquant-réceptionneur tchèque, BARANEK (39 ans, 198 cm), pour remplacer le brésilien LEOZINHO, joueur offensif mais qui manque de stabilité en réception. BARANEK n’a pas besoin de temps d’adaptation, il a évolué à Poitiers, Tours, Paris, Rennes et Sète. C’est un joueur précieux, stable en réception et efficace à l’attaque (21 pts, 58% d’efficacité lors du match contre Paris, et 1 ace et 2 blocks). Le fonds de jeu montpelliérain va y gagner et VELOSO pourra mieux exploiter ses qualités créatrices. D’autant que le coach a conservé l’international argentin PALACIOS (30 ans, 203 cm), médaille de bronze aux derniers JO, doté d’une grande sérénité. Le belge DUKIC (22 ans, 192 cm) et le français LECAT (23 ans, 193 cm) rentrent fréquemment sur le terrain selon les choix tactiques de l’entraîneur.

Le classement actuel ne reflète pas la qualité du collectif du MHSC qui devrait reprendre du poil de la bête durant la phase retour pour intégrer rapidement les play-offs. Mais, nous aussi, on est candidat ! »

Au coude-à-coude au classement, les hommes de DUFLOS et de LECAT se livreront une bataille sans merci afin de recoller au wagon des play-offs. Le décor est ainsi planté. Les SPACER’S comptent sur le soutien indéfectible de leurs supporters pour cette première rencontre de 2023 à domicile !

Avec vous, décrochons les étoiles !

Prochain match à Toulouse :
SPACER’S TOULOUSE VOLLEY vs MONTPELLIER HÉRAULT SPORTING CLUB VOLLEY
Samedi 14 janvier à 18 heures
Palais des Sports André Brouat

Prochain match :
CHAUMONT VOLLEY-BALL 52 HAUTE-MARNE vs SPACER’S TOULOUSE VOLLEY
Samedi 21 janvier à 20 heures
À suivre sur LNVTV.COM