Avec cette victoire à 3 pts à NANTES REZÉ, c’est le scénario le plus favorable qui a souri aux SPACER’S !

L’écart définitivement creusé !

 Pour Cannes, qui restait sur une belle victoire à 3 pts contre Le Plessis Robinson, la course au maintien s’achève dès la 7ème journée des play-downs avec une défaite 3/1 sur ses terres face à Poitiers. Après avoir remporté un 1er set accroché, les cannois n’ont pas pu se hisser au niveau de la détermination des poitevins bien décidés assurer leur maintien en LAM rapidement.

Ces deux victoires, combinées à la défaite du Plessis Robinson contre Cambrai, permettent aux SPACER’S de se hisser à la première place de ce mini-championnat avec 21 pts et cinq victoires et sept matchs, à égalité de Poitiers.

Retour sur le match de NANTES REZÉ

 Tout avait bien commencé pour les SPACER’S particulièrement en réussite à l’attaque et au block-défense au début de ce 1er set : 2/4, 6/10 et déjà 8 pts à l’attaque ! Mais, au fil du jeu, ils oublièrent que pour gagner il est préférable de faire moins de fautes directes que leurs adversaires : 11 fautes pour les SPACER’S (7 au service), contre 3 seulement pour les nantais (1 au service). Chemin faisant, NANTES REZÉ retrouve des couleurs à l’attaque et, à 13 partout, se détache progressivement au score : 19/19, 22/19, 25/20.

Dans les 2ème et 3ème sets, Captain JORNA et les siens règlent la mire au service (5 fautes) alors que les hommes de HENNO leur offrent 13 points dans ce secteur ! Cependant, en réussite à l’attaque, les deux équipes restent au coude-à-coude et l’écart dépasse rarement les deux points. Les SPACER’S abordent les money-times en tête (18/21 et 19/21), mais les nantais rezéens ne lâchent rien : dans le 2ème set, 20/22 (attaque de BARTOS) puis 22/25 (attaque de JORNA), et, dans le 3ème set, 21/22 (attaque de MORAES) puis 24/26 (attaque de PANOU).

Le 4ème set est à sens unique. Portés par les succès des sets précédents, les SPACER’S mettent la main sur le jeu dès le début grâce à trois aces (KABA, 2, et PANOU, 1) et trois attaques de SENE pour mener 2/7. Les toulousains maintiennent l’écart jusqu’à la fin, malgré une belle résistance de BARTOS et LOPEZ PASCUAL : 9/16, 15/21, 18/25.

ZAGO peut laisser exploser sa joie sur le terrain avec tout l’effectif des joueurs, titulaires ou pas ! Belle première au coaching pour celui qui remplaçait SAPINART, malade. Belle récompense pour le staff !