Pour la première fois depuis plusieurs semaines, les SPACER’S n’ont pas ramené de points de leur déplacement. L’entame de match laissait entrevoir pourtant une autre issue.

Un premier set prometteur

Les SPACER’S menèrent en effet rapidement au score après une série d’attaques aux ailes concluantes (3/6). Puis, la machine commençant à se gripper (service dans le filet, attaques out), les parisiens reprirent confiance pour arriver en tête au 1er temps intermédiaire (8/7). Les deux équipes restèrent au coude à coude un moment, mais, sous la baguette de HERNAN, qui varia bien le jeu, l’écart se creusa progressivement en faveur de PARIS (16/13, 21/17). A l’entrée du money-time, POTHRON et CAGLIARI s’imposèrent au contre et les SPACER’S revenaient à 21/20 ! Une pipe de JORNA (attaque aux 3 m plein champ) les maintenait dans la course (22/21), mais, sur un ace de MENDEZ et deux attaques de LAWANI, les hommes de ROUGEYRON arrachèrent le gain du 1er set.

Un deuxième set de rêve

C’est un visage beaucoup plus confiant que présentent les SPACER’S dans ce 2ème set : 0 fautes et 2 aces au service, 7 blocks contre 3 pour leurs adversaires, 62% réussite à l’attaque contre 52%, 0 erreurs et 62% de réussite en réception contre 2 fautes et 42% pour PARIS ! BUREL signant le début de la révolte par trois blocks consécutifs sur MICHELUCCI. A 8/13, ROUGEYRON a déjà épuisé ses deux temps morts ! Et, sur une série de services flottants de BUTLER, les SPACER’S parviennent au money-time avec 10 points d’avance (11/21). La messe était dite malgré les entrées de PAES et KOVACEVIC en lieu et place de HERNAN et MENDEZ.

Paris reprend la main

Après un début de 3ème set équilibré (4/4), les SPACER’S cèdent sous le service flottant de FIEL et trois attaques de MENDEZ (8/5). Les parisiens prennent alors le match en main au service et au filet, alors que les SPACER’S perdent leur sérénité du 2ème set : fautes directes aux moments clefs, service sans intention, réception moyenne et attaque en berne ! PARIS n’a pas à forcer pour remporter ce set avec 9 points d’avance, malgré les rentrées de PANOU et de D’HOLLANDER, à la pointe et à la passe.

Avec une bonne qualité de réception les SPACER’S reprennent confiance au début du 4ème set, mais le jeu d’attaque reste trop concentré sur les ailes et le secteur block-défense de PARIS prend le dessus. MADSEN apporte sa puissance au service et à l’attaque, POTHRON poursuit sa bonne prestation et SENE tente de fixer le contre adverse, mais globalement les SPACER’S sont moins en réussite que les parisiens à l’attaque (41% contre 59%) où KUJUNDZIC réalise un excellente prestation (70% de réussite). C’est d’ailleurs lui qui conclut le match à 25/19.

« Je suis très déçu parce que les gars démontrent qu’ils sont capables d’être efficaces durant un set mais qu’ils ne parviennent pas à maintenir ce niveau ! Globalement, on tient bien la réception, on fait peu de fautes au service, mais nous pêchons encore par manque d’efficacité à l’attaque, en particulier sur les relances. On va remettre tout ça à plat avec les joueurs pour retrouver de l’efficacité et varier le jeu d’attaque. Tout le monde est conscient de l’enjeu des play-downs … » déclarait SAPINART en fin de match.

Avec vous, décrochons les étoiles !

Prochain match :
SPACER’S / CANNES à Toulouse
Samedi 12 mars à 19h
A suivre sur LNVTV