Le Champion n’a pas failli !

Par Spacers-Toulouse
— 16 novembre 2022

Cette fois, les montpelliérains ne sont pas tombés dans le piège et ont mis un point d’honneur à se défaire des SPACER’S sur un score qui ne prête pas à discussion. Les champions de France 2022 avaient pris les choses au sérieux, en tirant les leçons de la saison dernière où ils avaient été inquiétés dans leur salle.

Un score qui cache cependant l’intensité du combat mené par les hommes de DUFLOS qui se sont inclinés par un écart de seulement 2 ou 3 points par set au final. Un faible écart dû à la qualité de la réception toulousaine qui affiche un 52% de réussite alors que les hommes de LECAT se contentaient de 43%, ainsi qu’au jeu égal à l’attaque des SPACER’S avec leurs adversaires avec 43% de réussite contre 44%. Mais un match ne se joue pas uniquement sur ces deux secteurs, et la propension de Captain MAX et ses coéquipiers à commettre trop de fautes directes (28 contre 22, soit 9 par set contre 7) et à subir au block (3 contre 13, soit 1 par set contre 4) compromet les bonnes dispositions en réception et à l’attaque. Avec un différentiel négatif de 5 pts en moyenne par set, on ne peut que nourrir des regrets au vu des écarts en fin de set !

Patrick DUFLOS, le coach toulousain, revient sur cette rencontre :

« Evidemment, on peut considérer que MONTPELLIER a géré le match à sa main. Rien à redire, les gars de LECAT ont bien contré, ont été économes en fautes directes, ont mis la pression au service en réalisant plus d’aces que nous. Et surtout, ils ont été patients pour conclure des phases de jeu qui semblaient nous être pourtant favorables. C’est souvent comme ça quand une équipe est plus sereine que l’autre.

Pourtant, malgré le score de 3/0, je considère qu’on les a accrochés. On ne s’est pas effondré, on a développé du beau jeu à certains moments et on a même été devant à chaque set ! La réception a plutôt bien tenu face à de gros serveurs et à l’attaque on rivalise avec nos adversaires.

En revanche, on est tombé dans nos travers en commettant à nouveau trop de fautes directes et on a manqué de cran au moment de conclure. Ajoutons à cela que nous avons été transparents au block, que nous les avons trop respectés ! Soit on les a regardés, soit on s’est regardé, et dans les deux cas on subit ! A un haut niveau, il faut un autre état d’esprit pour bousculer un adversaire comme MONTPELLIER. On ne l’a pas poussé dans ses retranchements. Vu l’écart des points à chaque set, cela semble se jouer sur des détails … qui n’en sont pas au final !

Il faut remettre l’ouvrage sur le métier pour sortir par le haut de ce cycle de défaites … contre de grosses écuries, il est vrai. »

Avec vous, décrochons les étoiles !

Prochain match
SPACER’S vs CHAUMONT
Samedi 19 novembre à 18h
Palais des Sports André Brouat

Prochain match à NANTES
NANTES-REZÉ vs SPACER’S
Samedi 26 novembre à 20h
A suivre sur LNV.COM