Lancement réussi au PDS !

Par Spacers-Toulouse
— 10 octobre 2022

Le deuxième essai au décollage aura été le bon ! Un petit retard à l’allumage dans le 1er set, puis le SPACER’S STAR 2022 a pris son envol. Un belle victoire à 3 pts, face aux Aiglons de NICE, sur le score de 3 sets à 1. Les SPACER’S remontent à la 7ème place de la LAM, dont les résultats de la journée réservent déjà quelques surprises : deuxième défaite de Montpellier, le champion en titre ; défaite de Tours, le vice-champion ; deuxième victoire du promu, Saint-Nazaire, qui se hisse en tête de la LAM. Un championnat qui s’annonce déjà passionnant !

 « L’essentiel pour moi était de gagner pour éviter d’entrer dans une spirale négative, surtout après le match de Cambrai où nous n’avons pas été totalement maîtres de notre destin ! », déclarait Patrick DUFLOS à la fin de la rencontre. « Ce fut une belle bataille ! NICE est une belle équipe qui nous a promenés durant le premier set avec un service très agressif et un block très physique. GONZALEZ, le passeur, rassure ses attaquants et les fait briller, notamment CARDIN. Elle n’a rien lâché. ». On sent un soulagement chez le coach des toulousains tant le jeu de son équipe connut des hauts et des bas.

 Ainsi, à 13 partout dans le 1er set, l’attaque et le block des SPACER’S sont en panne, alors que les niçois enfilent les points. Et si CHIVIRINO et ses gars n’ont que 4 pts de retard à 17/21, ils le doivent uniquement aux fautes directes de leurs adversaires. Un set que les Aiglons conquérants remportent facilement, 25/21.

 L’analyse de DUFLOS : «  Durant un set et demi, nous avons manqué d’agressivité, en particulier au service et je ressentais la crispation sur le terrain. On a développé un jeu sans finesse ! Heureusement, à partir de la moitié du 2ème set, nous avons fait preuve de plus d’agressivité au service, le secteur block-défense s’est mis en place et nous avons stabilisé le side-out. On se rend néanmoins la tâche difficile en commettant neuf fautes directes dans ce set ! ». Un 2ème set que les SPACER’S remportent 25/23 sur une attaque de POTHRON, après une série de quatre points de JAGUSZEWSKI (19 pts, 52% de réussite à l’attaque hier soir), plein d’assurance à l’attaque et au service.

 La charge émotive du début du match évacuée, les hommes de DUFLOS étaient bien partis pour prendre le match en main. Dans le 3ème set, les deux équipes font preuve de maîtrise et limitent le nombre de fautes directes. Le jeu y gagne en qualité, les attaques fusent et les deux équipes restent au coude à coude, au point qu’à partir de 15, l’écart ne dépassera pas les deux points ! KARTEV conclut à 27/25 sur un contre plein d’autorité après une attaque percutante du canonnier toulousain CAGLIARI (19 pts, 44% de réussite). Belle performance dans ce set du jeune mitrailleur POTHRON (18 pts, 59% de réussite à l’attaque sur l’ensemble de la partie) qui réalise neuf des vingt-deux points de son équipe, avec sept attaques, un contre et un ace !

 Changement de décor dans le 4ème set où les deux équipes prennent les rênes à tour de rôle. A 4/8 pour NICE, les SPACER’S comptent déjà quatre fautes directes ! Puis ils se réveillent sur une attaque de JAGUSZEWSKI, alignent deux aces, trois blocks et six attaques pour laisser les Aiglons à six longueurs derrière eux, 17/11 ! On pensait le sort de NICE scellé. Il n’en était rien. Quatre fautes directes des SPACER’S plus tard, les hommes de REDWITZ refont leur retard : 17/14 puis 18/17 ! Le public pousse, pousse très fort ! Le taux d’adrénaline monte dans les travées … et sur le terrain ! William NACK-NYMIEM, le frère de notre Lohan, ramène son équipe à 23 partout sur une attaque et un contre ! Les SPACER’S passent devant après une faute directe au service de GONZALEZ et le bras de POTHRON ne tremble pas au moment de conclure à 25/23 par une attaque plein champ après une magnifique défense de ses coéquipiers !

 

« C’est vrai que quand on mène de six points, on doit tuer le match rapidement. En même temps, les gars ont fait preuve de caractère et ont offert une belle résistance à des joueurs très expérimentés alors que notre effectif présente de jeunes joueurs comme Antoine, Lohan, Thierry et même Daniel (ndlr : POTHRON, 20 ans ; NACK-MYNIEM, 21 ans ; JAGUSZEWSKI, 22 ans ; CAGLIARI, 24 ans le jour du match) ! Je retiens d’ailleurs qu’ils n’ont pas craqué dans les money-time. Ces jeunes possèdent une marge de progression importante, le groupe aussi dans son ensemble si je me fie à ce qu’il a montré lors des matchs d’avant-saison. Je suis très satisfait de leur comportement ! » se réjouissait DUFLOS.

 Au final, un dénouement heureux pour un match qui aura joué sur les nerfs du staff et enchanté les spectateurs ! On en redemande au PDS !

 Avec vous, décrochons les étoiles !

Prochain match :
POITIERS vs SPACER’S TOULOUSE VOLLEY
Samedi 15 octobre à 19h30, à Poitiers
A suivre sur LNVTV.COM