« Ce soir, les SPACER’S nous ont dominés dans tous les secteurs du jeu ! Ils ont offert du beau jeu avec une grande implication de tous les joueurs. Je regrette que nous n’ayons pas trouvé les ressources pour leur apporter une meilleure opposition. Avec cette formule de play-down, on constate qu’il est difficile de rester fortement mobilisé. », déclarait DONAT, le coach de POITIERS, après le match.

Efficaces à l’attaque !

Rares sont les matchs où tous les attaquants sont à plus de 60% de réussite, et affichent une moyenne générale de 63% ! Peu de fautes directes au service (9 contre 12 pour POITIERS), une très bonne qualité de réception (66% contre 56%), beaucoup de ballons bloqués ou freinés au contre … Les SPACER’S ont rendu une copie très propre, appréciée des connaisseurs et des supporters.

Les hommes de SAPINART auront dominé la rencontre du début à la fin en étant toujours largement en tête au deuxième temps intermédiaire (16/11, 16/13, 16/13) et à l’entrée du money-time (21/15, 21/17, 21/17). DONAT a tenté de faire tourner son effectif aux ailes en faisant rentrer le jeune JEANLYS à la place de CHIZOBA, qui n’a pas répété sa prestation cambrésienne, et PETROV à la place de TRUHTCHEV, en difficulté en réception. La résistance est venue essentiellement des centraux, CONCEPCION et VOULKIDIS, respectivement à 70% et 86% de réussite à l’attaque.

Mais le jeu toulousain était trop bien huilé. VELOSO, le passeur, a joué dans un fauteuil, et a distribué avec justesse et variété, en gardant une touche brésilienne pour le plus grand plaisir des spectateurs ! SAPINART, désireux d’assurer les 3 pts de la victoire, a conservé son six de départ avec quelques entrées seulement de BUTLER, à la place de VELOSO, et de MADSEN, toujours régulier et précieux au service. Pour la deuxième fois consécutive, PANOU a été désigné MVP avec 17 pts (14 attaques et 3 blocks).

Les SPACER’S prennent le large !

« L’intensité aux entraînements est montée d’un cran depuis que nous sommes au complet, c’est-à-dire depuis quatre semaines seulement. D’un côté, on prend du plaisir, d’un autre, on a des regrets … », se confessait BUREL dans la soirée.

Toujours est-il qu’avec ce résultat, les SPACER’S remontent à la 3ème place des play-downs, à égalité de points avec Poitiers (18 pts) et avec 11 pts d’avance sur Cannes, qui a disposé du Plessis Robinson. Encore un point à récupérer en quatre rencontres et Captain JORNA et ses coéquipiers pourront respirer.

Avec vous, décrochons les étoiles !

 Prochain match à suivre sur LNVTV :
NANTES REZÉ : SPACER’S
Mercredi 4 mai à 20 h