Les derniers se rebiffent !

Grâce à leur victoire contre Nantes Rezé (3/1) et au point pris en déplacement à Poitiers, les SPACER’S (4ème, 10 pts) maintiennent leur écart de 6 points avec Cannes (6ème, 4 pts) qui vient d’aligner deux victoires à 2 points, alors que Cambrai (5ème, 8 pts) a récupéré 5 points en deux matchs.

Devant, Nantes Rezé (3ème, 12 pts), qui vient d’essuyer deux défaites sèches, s’est fait doubler par Poitiers (2ème), dont le compteur est passé de 9 à 12 pts en deux rencontres. Grâce au bonus de deux défaites 2/3, Le Plessis Robinson conforte sa 1ère place avec 17 pts.

Contre NANTES REZÉ (27/25, 25/18, 21/25, 25/22) … le résultat et la forme !

Au-delà du résultat, les spectateurs auront apprécié l’extrême implication de tout le groupe dans cette belle victoire permettant à SAPINART, le coach toulousain qui dispose enfin de tout son effectif, de tirer le maximum de chacun, titulaire au début de la rencontre ou pas.    

Une détermination et une concentration illustrées par les centraux toulousains, KABA et SENE, qui se partagent  les quatre premiers points et les deux derniers points du du 1er set, avec trois blocks et trois attaques. Une présence au filet indispensable pour contrecarrer les offensives des nantais rezéens menées par LOPEZ (6 pts), MORAES (5 pts) et BARTOS (5 pts).

Dans le 2ème set, PANOU, entré à 13 partout, martyrise la réception des hommes de HENNO par ses services hypersoniques : de 19/16, les toulousains passent à 23/16 ! LOPEZ retarde l’échéance, mais le succès ne pouvait échapper aux SPACER’S.

Retournement de situation dans le 3ème set qui appartient à BAZIN et ses coéquipiers : 84% de réussite en réception, 46% à l’attaque et 6 blocks, contre 35%, 39% et 0 blocks pour Captain JORNA et ses coéquipiers ! POTHRON, auteur de cinq points à l’attaque, est l’artisan de la résistance, mais la pression est trop forte. Alors que les deux équipes sont au coude-à-coude à 21/22, DE OLIVIEIRA prend le match à son compte et aligne deux blocks et une attaque qui sonnent la fin du set.

Dans le 4ème set, les toulousains retrouvent leur niveau à l’attaque et en réception … aidés par les huit fautes directes au service des nantais rezéens. Ils mènent aux temps intermédiaires : 8/7, 16/14, 21/20. SAPINART utilise son banc, change la diagonale passeur-pointu en faisant entrer BUTLER et PANOU à la place de VELOSO et CAGLIARI et POTHRON poursuit sur sa lancée des sets précédents. Les adversaires des SPACER’S cèdent finalement dans la confusion de décisions arbitrales contestées par les deux équipes qui, c’est à noter, ont disputé la rencontre dans un excellent état d’esprit.

Si l’implication de chacun est à retenir, les amateurs de statistiques apprécieront la gestion du service de la part des SPACER’S qui ne commirent que huit fautes directes dans ce secteur, alors que les joueurs de NANTES REZÉ en commirent dix-neuf. Dommage qu’ils n’aient pas fait preuve de cette maîtrise à Poitiers …

Maintenir le cap au PLESSIS ROBINSON

 Les SPACER’S devront se méfier des Hiboux du PLESSIS ROBINSON qu’ils ont battus à deux reprises durant la phase régulière du championnat et qui viennent de concéder deux défaites à l’occasion des deux premières rencontres des play-downs. Même s’ils disposent d’un matelas de points confortables (17), les hommes de LOGEAIS doivent se reprendre car il reste huit matchs à disputer, soit vingt-quatre points en jeu !

Captain JORNA et ses coéquipiers en sont conscients et ils ont rapidement évacué l’euphorie de la victoire contre Nantes Rezé pour se préparer à affronter les robinsonnais amenés par l’inusable ROUZIER, ancien pointu de l’Equipe de France, toujours aussi efficace.

Avec vous, décrochons les étoiles !

 A suivre sur LNVTV :
PLESSIS ROBINSON / SPACER’S
Samedi 16 avril à 19 h