En mettant un carton rouge aux SPACER’S à 15/14 en faveur de MONTPELLIER au tie-break, l’arbitre a scellé le sort du match !

Retour sur les faits : à 14 partout, un montpelliérain en défense touche légèrement le ballon sur une attaque de CAGLIARI ; l’arbitre principal, pourtant bien placé, ne siffle pas ; ballon out, point à MONTPELLIER qui prend la tête à 15/14 ; les SPACER’S contestent, Captain JORNA saute sur la chaise d’arbitre qui sort un carton rouge pour le sanctionner ; point, set et match en faveur de MONTPELLIER !  

Avec le gain des deux premiers sets, les montpelliérains pensaient probablement avoir suffisamment la main sur le match pour conclure en trois sets.

Il est vrai que SAPINART, privé de THIAGO (opéré du genou), de SENE (suspendu), de KABA (malade), avait présenté une équipe de circonstance au 1er set en plaçant PANOU et NACK-NYMIEM au centre, pour préserver BUREL en reprise depuis quelques jours seulement. MONTPELLIER s’est engouffré dans la brèche, FAURE se rappelle au bon souvenir de ses anciens camarades, et ce 1er set fut une formalité pour LE GOFF et ses coéquipiers.

Les choses changèrent dès le début du 2e set où BUREL reprit sa place au centre et PANOU celle d’attaquant-réceptionneur. Les deux se firent remarquer rapidement au filet, et les SPACER’S à 21/20 gardaient l’espoir du gain du set. Mais, trois fautes directes plus tard, MONTPELLIER empochait le set 25/22.

 Et pourtant, le match venait d’être véritablement lancé ! Pour célébrer son retour sur le terrain, les copains du grand BUBU avaient décidé de faire durer le plaisir. Et, une fois n’est pas de coutume, les SPACER’S décidèrent de prendre les choses en main … dans les money-time des sets suivants.

Au 3e set, à partir de 21/17, POTHRON, NACK-NIMYEN, CAGLIARI et MADSEN alignent les points (attaques, contre, ace). L’efficacité du jeune CARDIN n’y changera rien, les SPACER’S empochent le set au nez et à la barbe des hommes de LECAT.

Un scénario qui se répètera au 4e set. Menés sans être dominés, 21/18, les SPACER’S grignotent les points sereinement, avant de sortir la boîte à blocks à 23/21 en faveur de MONTPELLIER : BUREL, 23/22, CAGLIARI, 24/24, NACK-NIMYEM, 24/25, et rebelote pour le jeune du Centre de formation toulousain, 24/26 !

En route pour un tie-break inattendu. Le public s’enthousiasme, encourage les locaux, mais nos jeunes SPACER’S ne se démontent pas face à une équipe plus aguerrie. MONTPELLIER et TOULOUSE s’engagent dans un mano à mano haletant : 4/4, 7/7, 10/10 13/13, 14/14. Aucune des deux équipes ne donne des signes de faiblesse et la victoire pourrait échoir à l’une comme à l’autre sans qu’il n’y ait rien à redire … jusqu’à ce qu’un carton rouge passe par là. LECAT, le coach montpelliérain, et ses joueurs pouvaient laisser échapper un soupir de soulagement !

« Rien à reprocher aux gars. Dans la difficulté, ils ont fait preuve d’engagement et de concentration. On ne refera pas le match, même si la fin me reste en travers de la gorge, mais il était à notre portée. Nous alignons de bons matchs et cela va payer ! » déclarait SAPINART, le coach des SPACER’S, à la fin de la rencontre.

Avec vous, décrochons les étoiles !

 Prochain match :
NANTES / SPACER’S à Nantes
Vendredi 4 février à 20h

A suivre sur LNVTV