Après cinq rencontres en cinq sets, et autant de défaites, le fléau de la balance a penché enfin en faveur des SPACER’S à CAMBRAI !

La bataille de CAMBRAI fut âpre !

« CAMBRAI venait de réaliser un match complet contre le Plessis-Robinson, avec le retour en forme de TUPCHII. Mes gars ont fait de bons entraînements cette semaine. Ils s’étaient préparés à ce combat et savaient qu’il faudrait résister à la pression. Ils sont récompensés. » déclarait SAPINART à la fin de la partie. De la patience et de la maîtrise, il en a fallu tant le match fut décousu entre contestations des décisions arbitrales, hésitations des arbitres, nombreux challenges vidéo et une longue interruption lors du 3ème set en raison d’infiltrations d’eau sur le terrain par la toiture !

Avant cette interruption, CAMBRAI avait remporté logiquement le 1er set. Les hommes de ONDRUSEK s’étaient détachés pour mener de 3 points à 21/18. TUPCHII faisait parler rapidement sa puissance au service et à l’attaque (7 points dans ce set). Malgré un retour des SPACER’S à 22 partout sur un contre de BUREL, les cambraisiens montrèrent plus de détermination au filet et s’imposèrent par deux blocks (25/22).

Si CAMBRAI arrive en tête au premier temps intermédiaire (8/7) du 2ème set, ce sont les SPACER’S qui mènent la danse par la suite : 12/16, 16/21, 19/25. Avec un excellent 76% de réussite en réception, BUTLER joue dans un fauteuil et régale ses attaquants (79% de réussite pour une moyenne de match de 58%). Les SENE, JORNA et POTHRON, auteur des deux dernières attaques, ne boudent pas leur plaisir, tandis que CAGLIARI (7 points dans ce set) met la pression au service sur ses anciens co-équipiers où VILLARD et DUTRA font de la résistance. 

Dès le début du 3ème set, on sentit la tension monter sur le terrain. Les points sont de plus en plus difficiles à prendre, les deux équipes sont dans l’affrontement sportif pour le plus grand plaisir des spectateurs. Après l’interruption à 8 partout pour cause d’infiltrations, un mano a mano tendu s’installe lorsqu’à 17 partout, moment que choisit CAGLIARI pour aligner trois attaques gagnantes (17/20). Mais trois fautes directes des toulousains et une belle rentrée de MARTINEZ GION côté CAMBRAI permettent aux cambraisiens de rester dans la course. Les égalités au score s’enchaînent jusqu’à 30 partout, et il revient à MARTINEZ GION (attaque) et à OSORIA (contre) de doucher les ardeurs des gars de Captain JORNA (32/30).

Dans le 4ème set, la fatigue se faisant ressentir, la qualité de réception baisse des deux côtés ainsi que le pourcentage de réussite à l’attaque. Pour amener de l’air frais, SAPINART décide de faire entrer MADSEN à la place de POTHRON à 5/3 après deux nouvelles attaques de MARTINEZ GION. Bonne initiative, le jeune danois se fait remarquer à l’attaque (3) et au service (1 ace à 24 partout) ! Puis à 17/15, le coach toulousain fait rentrer KABA sur BUREL. Autre bonne idée puisque KÉKÉ nous gratifie de 2 monster-blocks pour revenir à 23 partout. Dans le money-time, la dynamique est toulousaine et sur attaque de CAGLIARI, les SPACER’S emportent le set.

Dans le tie-break, les jeunes MADSEN et CAGLIARI, auteurs à eux deux de 8 points, impriment le rythme à l’attaque avec 77% de réussite. CAMBRAI ne parvient pas à suivre le tempo, avec un TUPCHII à 1 point, alors qu’il en avait réalisé 8 dans le 4ème set. Une nouvelle fois, CAGLIARI se chargera de clore les débats à 8/15 sur une belle attaque. Il signait ainsi une première victoire en cinq sets cette saison !

La remontada !

Après avoir connu l’inquiétude de la douzième place il y a quelques semaines, SAPINART et ses hommes apprécient de retrouver les play-offs en ligne de mire. On les sentait en regain de forme depuis la reprise de janvier, avec 3 points pris à l’extérieur, 6 points à domicile et de belles oppositions face à Sète et à Tours qui auraient mérité un meilleur sort.

Grâce au gain de 2 points à Cambrai, les SPACER’S pointent maintenant à la 9ème place avec 25 points, ex-aequo avec Le Plessis-Robinson. Paris, 8ème, est à 2 longueurs alors que Nantes les talonne à 1 point.  Les quatre équipes sont au coude à coude et les SPACER’S devront remporter leurs quatre derniers matchs de la phase régulière du championnat pour espérer se qualifier pour les play-offs. Avec l’état d’esprit actuel, tout espoir est permis !

Avec vous, décrochons les étoiles !

 Prochain match :
SPACER’S / NARBONNE à Toulouse
Samedi 26 février à 19h

A suivre sur ViàOccitanie et LNVTV