Brève n°9 : Ça aurait pu mal tourner !

Le 01/02/2021

« Ça aurait pu mal tourner ! »

 

TOULOUSE / NICE 3/2

(19/25, 25/23, 22/25, 25/16, 15/8)

 

Décidément, NICE ne réussit pas à Oskar MADSEN ! Victime d’un pneumothorax à l’échauffement du match à NICE, MADSEN a ressenti des douleurs abdominales en fin d’échauffement hier. Il a bien tenté de tenir sa place, mais Stéphane SAPINART a dû le remplacer rapidement par Abdel DOUMBIA.

 

Déstabilisés par ce nouveau coup du sort, les SPACER’S ont bafouillé leur volley durant le premier set et ont subi la loi des niçois particulièrement efficaces à l’attaque (65% de réussite contre seulement 35% pour les toulousains) et au contre (8 contre 2). Heureusement, par la suite, les SPACER’S retrouvent leur qualité de réception, l’efficacité à l’attaque avec, respectivement,  85% et 53% de réussite, et une présence au contre qui contrarie les attaques niçoises avec 13 blocks contre 9 et de nombreux ballons ralentis.

 

Retour sur la rencontre avec Stéphane SAPINART, le coach toulousain, qui pèse le pour et le contre :

 

« Evidemment, je suis déçu car nous visions une victoire à 3 points ! On déjoue complètement au 1er set dans tous les secteurs du jeu. Je pense que  la blessure de Oskar (MADSEN) à l’échauffement a déstabilisé le mental du groupe qui est fragile actuellement. J’ai cru qu’on allait perdre totalement confiance quand le gain du 3e set nous échappe, alors que nous menions de 5 points. A ce moment-là, ça aurait pu mal tourner !

Mais, nous avons un groupe qui a une grande force de caractère et qui fait preuve de solidarité. Il faut une certaine dose de maturité pour gérer ces situations et mettre en confiance les jeunes joueurs appelés à prendre des responsabilités. Les plus expérimentés, Gijs (JORNA), Michael (PARKINSON), Sebastian (CLOSTER) et les deux Nicolas (BUREL et JOVOVIC), ont gardé la tête froide. Abdel (DOUMBIA) fait un bon passage et Cyril (LARRIEU) a vraiment assuré à la pointe, ce qui a permis à Pierre (DEROUILLON) de revenir sur son poste de prédilection.

Alors, pas content de perdre un point, mais soulagé … On reste dans la course aux play-offs. »

 

Si janvier est bon sportivement, avec deux victoires en trois matchs, il a été marqué par les blessures de Théo FAURE , puis de Gijs JORNA et enfin de Oskar MADSEN. Face aux difficultés, accrues par le contexte sanitaire mondial actuel, pour dénicher un joker médical, le groupe fait preuve de solidarité et trouve des ressources en interne. Hier, Cyril LARRIEU, lancé dans le bain en fin de premier set, a assumé magistralement le rôle de pointu que le coach toulousain lui a confié. Preuve que la formation à TOULOUSE, ça paye !

 

MVP du match  :

Cyril LARRIEU, 22 ans, 2 m, formé au club et stagiaire du Centre de Formation

Avec vous tout est possible 

 

Prochain match de saison régulière  :

CHAUMONT / SPACER’S

Samedi 6 février, à 18h00, à suivre gratuitement sur LNVTV.COM

 

Prochain match de saison régulière à domicile :

SPACER’S / Poitiers

Mercredi 17 février, à 20h00, à suivre gratuitement sur LNVTV.COM

et live sur Facebook dès 19h (horaires à confirmer) !

 

Suivez l’actualité des Spacer’s sur nos réseaux sociaux :

Facebook

Instagram

Tweeter