Santé et bien-être au centre de formation des Spacer’s

Le 02/11/2017

Gregory White est venu au Palais des Sports de Toulouse, mercredi 4 octobre, afin d’y tenir une conférence sur le bien-être et la santé. Pendant environ 1h30, l’ancien joueur de rugby à XV et à XIII, a expliqué aux jeunes Spacer’s les indispensables du sportif professionnel.

 

Joie, rire et bonne humeur : ce sont les conditions dans lesquelles commence la conférence. Greg est un ancien joueur des Wallabies (équipe de rugby à XV d’Australie) et du TO XIII (Rugby à XIII de Toulouse). Il veut faire partager sa passion de la nutrition et du bien-être : ‘’Je suis là pour changer votre manière de penser’’ annonce Greg pour introduire son intervention. Il adore aider les athlètes dans leur organisation en dehors des entrainements. Pour cela, la base c’est la pyramide, avec la mobilité, le sommeil, la nutrition et l’hydratation, partie primordiale : ‘’Avec des bonnes habitudes, les athlètes sont plus performants, ils ont plus d’énergie, ils sont meilleurs à l’école, décrochent de meilleurs contrats et sont moins susceptibles de se blesser. C’est un effet boule de neige. En plus les bonnes habitudes sont plus faciles à prendre quand on est jeune’’ assure Greg.

 

 

Hydratation

Greg nous apprend que tout le corps est fait à base d’eau, le cerveau, les muscles… La déshydratation est la première cause de fatigue. Et bien sûr, l’hydratation, ce n’est pas Coca, jus d’orange ou même du thé, c’est de l’eau ! Mais il faut y rajouter du sel rose qui contient 90 des minéraux dont le corps à besoin. « Tu te réveilles, tu bois de l’eau. Sans eau, tu es fatigué, et à votre âge ce n’est pas normal d’être fatigué. »

 

Alimentation

Ensuite, l’intervention aborde logiquement l’alimentation. Les choses se compliquent. Acides, minéraux, nutriments, sucres… tout s’enchaine mais les joueurs restent captivés et attentifs. Greg annonce alors que ‘’les pâtes et le pain ne sont pas si bons pour le corps, car trop acide. Il faut mieux manger du riz ou du quinoa’’, ce qui fait sourire une grande partie des sportifs. Greg enchaine avec les différences entre bon et mauvais gras. ‘’Le bon gras donne une énergie constante au corps, alors qu’avec le sucre l’énergie retombe très vite. Le sucre, c’est un poison pour le corps.’’ La manière de se nourrir est primordiale pour un sportif de haut niveau, c’est directement lié à son mental. Greg insiste ‘’ je dis ça au moins dix fois mais au moins ça rentre dans ton cerveau’’.

 

Sommeil

On poursuit la pyramide avec le sommeil qui est aussi essentiel et ‘’en plus c’est gratuit, il faut en profiter’’ insiste Greg. Pour un athlète, il faut environ 8h de sommeil. L’heure est importante aussi car à 2h, c’est le sommeil le plus profond. A 10h, c’est le moment de la journée où le sportif est le plus performant et vigilant. Chose un peu contradictoire que Greg apprendre à ses interlocuteurs : ‘’le fait de dormir plus de 10h est fatiguant. Ce n’est pas naturel pour le corps, le cerveau fonctionne avec le soleil.’’ Tous les efforts en hydratation et en nutrition ne seront pas efficients s’il n’y a pas un bon sommeil derrière.

 

Mobilité

Pour finir, la mobilité. Beaucoup des mouvements qu’on réalise ne sont pas naturels pour notre corps, comme par exemple la position assise. Greg mime une position assise, affalé sur le siège et affirme que ce n’est pas une bonne position. Les volleyeurs se regardent et sourient, remarquant qu’ils sont tous, ou, presque dans cette situation-là. Mais alors quelles positions sont naturelles ? Cela semble étrange mais la position de squat est naturelle. Greg explique que ‘’cette position ouvre les hanches, ce qui génère moins de tension, moins de stress, plus de mobilité et de stabilité. Mais on a perdu cette posture. Les gens ne tiennent pas 30s, alors que moi par exemple je peux y rester des heures.’’ Preuve à l’appui, tout le monde se prend au jeu et teste l’exercice avec plus ou moins de réussite.

 

 

 

La conclusion de Greg a été brève mais percutante. Il rappelle à ses jeunes joueurs qu’il ‘’n’y a pas d’excuses. Si tu veux être un joueur professionnel tu as toutes les cartes en main. Maintenant, ton corps te montre tout, il faut que tu l’écoutes lui, et pas les autres !’’